A Gatteville-le-Phare,

il est 07:10

Nous sommes le

29 Mai 2024

Gatteville-le-Phare, vous connaissez ?

Nous sommes à la pointe nord-est du Cotentin, dans le Val de Saire. La côte granitique découpée forme de nombreux petits havres permettant d’abriter les bateaux. Mais elle est aussi riche en écueils que craignent les marins du monde entier. On est dans ce qu’on appelle maintenant le raz de Barfleur, déjà réputé pour ses courants de marée dangereux sous le nom de ras de Catte en 1120. Les nuits sont éclairées par un phare d’exception, le second plus haut phare d’Europe. Ce phare a été construit par l’architecte et ingénieur des ponts et chaussées Charles-Félix Morice de la Rue sous le règne de Charles X, entre 1829 et 1835. Il remplaçait alors un premier phare construit en 1774-1775.

L'étang de Gattemare
L'étang de Gattemare - Photo B. Bonnin

Un bourg perché sur un dôme granitique se serre autour de ses places centrales bordées de maisons remarquables, de l’église Saint-Pierre où se côtoient deux clochers, l’un roman et l’autre du XVIème siècle, de la chapelle des Marins bâtie au XIème siècle.
De nombreux manoirs ornent les villages de Denneville, Imbranville ou Rauville,
Voilà pour le patrimoine naturel et bâti….

Ces lieux ont depuis bien longtemps attiré les hommes. Les fouilles archéologiques ont permis de découvrir des rognons de silex, des outils néolithiques, différents vestiges de cimetières mérovingiens,…
Plus récemment, on retrouve les sieurs de Gatteville dans les différentes croisades. Le sire de Gouberville, célèbre par son journal décrivant le quotidien du XVIème gérait l’étang de Gattemare.

Carte de Cassini (1758)
Carte de Cassini (1758) - Source BNF
La phare de Gatteville
Le phare de Gatteville - Photo E. Fontanel

Un cordon dunaire sépare la mer de l’étang de Gattemare, dans lequel nichent foulques et canards sauvages. Il est propriété du Conservatoire du Littoral depuis 1983. Il fait partie du site Natura 2000 « Récifs et marais arrière-littoraux du cap Lévi à la pointe de Saire ».

Le bourg de Gatteville
Le bourg de Gatteville - Photo B. Bonnin

L’histoire des lieux est aussi celle de tragiques naufrages, en particulier celui qui en 1120 brisa la Blanche-Nef sur le rocher de Quilleboeuf, causant la mort des enfants d’Henri Ier Beauclerc et d’une grande partie de la noblesse normande, et aussi le naufrage de la Luna, trois-mats américain qui se démembra sur ce même rocher de Quilleboeuf le 27 février 1860, faisant plus de 100 victimes.
Et on ne peut pas oublier dans cette description la construction à partie de 1942 de la batterie allemande STP 152 avec 4 canons de 155mm dont les casemates sont encore visibles
Voilà pour un bref aperçu de l’histoire….

Alors, avec tout cela, comment ne pas apprécier la beauté de Gatteville-le-Phare et de son patrimoine ?
C’est pourquoi des habitants de Gatteville-le-Phare amoureux du patrimoine de leur commune ont souhaité agir pour protéger et mettre en valeur toutes les richesses qu’ils côtoyaient au quotidien.

Ainsi est née l’association Gatteville Héritages !